La Biennale de Paris au Venezuela

Courant 2020

Venezuela

Venezuela

Création d'un Centre National du Futur (CNF)

Introduction

La Biennale de Paris a été créée en 1959 par André Malraux, Ministre de la Culture, pour en faire un lieu de formulation de l'art du futur. La Biennale est une institution d’un autre genre qui n'envisage ni le champ de l’art comme exclusivement soumis à la seule production d’oeuvres d’art ni l'exposition comme seule moyen pour l'art d'exister. Sur la base de ces problématiques, la Biennale de Paris est un format d'expérimentation et d'interaction permettant de prospecter, d’activer et d’initier tout ce qui peut modifier l’idée de l’art et de sa pratique.

La Biennale de Paris n'a pas vocation à exister qu'à Paris mais à interroger l'art au niveau international. En opérant par délocalisation dans le monde entier et en s’adaptant chaque fois aux contextes où elle opère, elle interroge par l'interculturalité les conditions sociales, économiques, politiques et idéologiques qui déterminent l'art à l'échelle mondiale.

La Biennale de Paris agit depuis le début du XXIe siècle dans le monde avec notamment des délocalisations à Chypre (2010), New York (2011), La Réunion (2013), Beyrouth (2015) et le Guatemala (2017). Elle est en perpétuel renouvellement et en recherche des partenaires internationaux pour ses projets futurs, notamment en Chine et Japon.

Ayant pour vocation d'agir en dehors des formats convenus, la Biennale de Paris génère des projets questionnant l'art dans ses rapports à l'économie, l'éducation, la terminologie, les publics ou encore la collection. Ses projets sont autant de manifestations sous forme de rencontres et d'interactions reformulant notre présent et le futur de l'art. Elle participe activement à des projets comme le Forum mondial des économies de l'art (Fomea), l'Ecole nationale d'art (ENDA) ou encore la création d'une e-monnaie destinée au secteur culturel.

Déroulement

En 2020, la Biennale de Paris se délocalise au Venezuela et a pour objectif la création d'un lieu institutionnel, le Centre National du Futur (CNF). Pendant deux semaines le Museo des Bellas Artes de Caracas devient le Centre National du Futur et accueille des propositions citoyennes au service du pays.

Après un appel à candidature ouvert à tous les citoyens du Venezuela, la manifestation rassemble des projets permettant d'ouvrir la réflexion en transformant le musée en cadre dynamique de travail. Ateliers, débats, discussions et conférences permettent d'échanger sur des questions de société et de reformuler le futur d'un pays en pleine mutation où l'art peut avoir un rôle déterminant à jouer.

Ayant pour vocation de rester un cadre dynamique après la manifestation, le centre est inauguré officiellement par la Biennale de Paris et les institutions en présence pour que les venezueliens puissent en assurer l'autonomie et péréniser son action.

La Biennale de Paris au Venezuela a pour objectif la création d'un lieu institutionnel, le Centre National du Futur (CNF). Pendant deux semaines le Museo des Bellas Artes de Caracas devient le Centre National du Futur et accueille des propositions citoyennes au service du pays.

Le partenariat avec les institutions françaises et vénézueliennes auprès de la Biennale de Paris se veut ouvert et propose des interactions qui s'insèrent dans le tissu social et institutionnel. Dans ce sens, la Universidad Central intègre la participation de ses étudiants dans son cursus universitaire et lance une dynamique de participation active au projet.

Candidature

La participation à la Biennale de Paris au Venezuela est ouverte à tous et non seulement aux artistes. Employé, architecte, sociologue, économiste, scientifique, paysan, étudiant, ouvrier, philosophe, artiste, technicien, etc., pourront envoyer un projet. Quelque soit le domaine, l'état d'avancement ou le format de présentation, de la simple ébauche à la documentation complexe, toutes les propositions sans discrimnation seront étudiées pour permettre la participation du plus grand nombre.

Contacts

France : Daniela Crespin, Directrice de la Biennale de Paris au Venezuela
Email :
Venezuela : Rose Marie Meraz Aguilar, Coordinatrice de la Biennale de Paris au Venezuela
Email :

*Je suis d'accord pour recevoir des courriels de la Biennale de Paris. Et pourrait me désinscrire à tout moment.

Biennale
de Paris

La version mobile est en cours de développement...