La Biennale de Paris aux Etats-Unis

Du 24 septembre au 8 octobre 2011

New York City

Etats-Unis

Un ensemble d'opérations à New York

Introduction

La Biennale de Paris a été créée en 1959 par André Malraux qui souhaitait en faire un lieu de rencontres où devaient s’expérimenter les nouvelles modalités d’un art du futur. Après quelques années d’interruption, elle a été réactivée en 2000 et depuis cette date, ne cesse de délier l’art de l’institution. La Biennale de Paris n’a jamais recours aux objets d’art qui sont trop aliénés aux lois du marketing. Elle n’obéit à aucun cadre régulateur qui l’entraverait dans ses actions au sein de notre contemporanéité, ses évolutions politiques, économiques et idéologiques. En agissant dans la vie réelle avec les usages qui lui sont rattachés, elle cherche à identifier l’art avec de nouveaux critères qui rejettent l’artiste comme protagoniste exclusif de ses influences.

D’une façon générale, elle affirme son refus de participer aux différentes règles régissant le monde convenu de l’art. En pratiquant le mélange des genres, la porosité des frontières et la redistribution des rôles, la Biennale de Paris fait apparaître l’art, là où l’on ne l’attend pas.

Conférences, discussions, opérations
Lieux
Participants
Partenaires
Contacts

Coordinateur
Markus Prosper
Secrétaire

Documents associés
Dossier de presse (EN) Programme (FR) Programme (EN)

The Alternative Art School Fair (AASF)

Du 19 au 20 novembre 2016

NEw York City

Etats-Unis

Créer une force alternative à l'enseignement artistique institué

Introduction

Pour la première fois au monde des écoles d'art alternatives ont été réunies sous l'égide d'un projet commun. 49 écoles alternatives d'art du monde entier ont été présentes et ont en quelque sorte cartographié un paysage des modèles éducatifs innovants dans la pédagogie artistique.

L'éducation artistique est le reflet de l'évolution sociale et culturelle. L'idée de créer une école d'art alternative est enracinée non seulement dans le désir de créer un art « meilleur » mais également de créer les conditions d'une plus grande liberté d'expression. Souvent gérées comme des initiatives libres et gérées par des artistes, les valeurs et les visions des écoles alternatives d’art varient considérablement en termes de méthodologie, de mission et de gouvernance. Mais même lorsqu'elles sont relativement modestes, elles fournissent des modèles essentiels de critique culturelle et d'expérimentation.

The Alternative Art School Fair (AASF) organise des présentations, des ateliers de travail et des entretiens exclusifs avec les participants.

The Alternative Art School Fair (AASF) reconnaît que la construction d'une école est un effort visant à créer des structures institutionnelles mieux adaptées à l’évolution culturelle. Gardant cela à l'esprit, le salon invite le public à dialoguer avec ces écoles sur des stands interactifs, parallèlement à un programme composé de présentations et de discussions sur le rôle de telles alternatives.

Objectifs
Organisation

Conformément à l'esprit de ces écoles, la participation à l'AASF est gratuite et chaque école a la liberté de concevoir et d'organiser des stands interactifs à sa guise. Les fondateurs et les organisateurs de l'AASF sensibiliseront davantage le public à ce phénomène mondial par le biais de stands interactifs et d'une liste variée d'émissions publiques examinant le rôle de l'éducation artistique dans l'évolution de la société contemporaine.

Contexte

Au cours des dernières années, les arts ont connu une augmentation sans précédent des pratiques interdisciplinaires. Les artistes du monde entier s’engagent dans les sciences sociales, remettent en question les structures institutionnelles et remettent en question les divisions obsolètes dans les disciplines universitaires. Parallèlement à ce mouvement en croissance, de nombreuses initiatives éducatives non conventionnelles sont en train de devenir des forces formidables pour tenter de réinventer l’expérimentation pédagogique et conduire l’évolution culturelle. Ces diverses initiatives éducatives utilisent un large éventail de méthodologies, de missions et d’approches théoriques, qui considèrent l’artiste comme une figure déterminante dans le développement de nouvelles méthodologies pour les disciplines hybrides.

Programmation

La programmation de l'AASF sert de point de départ pour les participants pour échanger des ressources, partager des missions et pour favoriser les relations au sein de la communauté afin d'élucider le processus souvent fastidieux de la création ou de la fréquentation d'une école. Dans le cadre de l'événement principal, le salon organisera une table ronde sur le rôle de l'artiste dans la société et sur les liens entre l'éducation artistique et l'évolution culturelle.

Critères de participation
Participants
Partenaires
Contacts

Catherine Despont

Documents associés
Catalogue, 302 pages (EN)

*Je suis d'accord pour recevoir des courriels de la Biennale de Paris. Et pourrait me désinscrire à tout moment.

Biennale
de Paris

La version mobile est en cours de développement...